L’application des sanctions en droit pénal

Le droit pénal se distingue par les conséquences ou sanctions particulièrement graves et potentielles résultant du non-respect de ses règles. Chaque crime est constitué d’éléments criminels. C’est le rôle de la juridiction d’imposer les sanctions appropriées. Des punitions physiques ou corporelles peuvent être imposées telles que le fouet ou la bastonnade, cependant, cette forme de sanction est interdite dans une grande partie du monde. Des personnes peuvent être incarcérées en prison dans une variété de conditions en fonction de la juridiction.

Les différentes sanctions en cas de violation des règles pénales

Trois objectifs sont largement acceptés pour l’application du droit pénal sous forme de sanctions : la rétribution, la dissuasion, la neutralisation.

  • La rétribution : Les criminels qui ont violé certaines règles de droit doivent être punis par la loi d’une manière ou d’une autre.
  • La dissuasion : L’objectif de cette mesure pénale est de décourager une personne dans la société humaine d’avoir un comportement criminel. C’est la société en général qui est concernée par la dissuasion pénale. Quand la juridiction pénale inflige une peine à ceux qui commettent des infractions, d’autres personnes sont dissuadées de les commettre.
  • La neutralisation : Cette sanction est conçue simplement pour garder les criminels loin de la société afin que le public soit protégé contre leur mauvaise conduite. La peine d’emprisonnement peut être appliquée. La peine de mort ou le bannissement ont le même objectif.

La réadaptation et la restauration du délinquant

La réadaptation d’un criminel vise à transformer un délinquant de la société à respecter les règles du droit. Son objectif principal est d’empêcher toute infraction ultérieure en convainquant le délinquant que sa conduite était hors-la-loi. En ce qui concerne la restauration, il s’agit d’une mesure de sanction axée sur la victime. L’objectif est de réparer, par l’intermédiaire de la justice tout préjudice causé à la victime par celui qui a commis le crime.

Les fonctions principales du droit pénal

La fonction du droit pénal est en grande partie de définir les paramètres du système de justice pénale. Le système de justice pénale est un outil de contrôle social représentant l’agglomération de pouvoirs, de procédures et de sanctions qui entourent le droit pénal.

Il est donc crucial de définir clairement quels actes, omissions ou situations constituent des crimes, car tous les autres pouvoirs, procédures et sanctions du système de justice pénale dépendent de ces définitions. En conséquence, le droit pénal limite et contrôle l’exercice légitime par l’État de son pouvoir de coercition pour enquêter sur les crimes et poursuivre, condamner et punir les criminels. Deuxièmement, le droit pénal sert de guide au citoyen, lui indiquant les limites de l’activité légitime et prévoyant les conséquences d’une infraction au droit pénal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *